Le loup

Il est de retour, envie d'en savoir plus sur lui ?


DESCRIPTION SUCCINCTE DU LOUP

 

 

Classe : Mammifères (Mammalia)

 

Ordre : Carnivores (Carnivora)

SYSTÉMATIQUE

Famille : Canidés (Canidae)

Genre : Chiens (Canis)

 

 

Espèce : Loup (Canis lupus)

 

Sous-espèce : Loup gris eurasiatique (Canis lupus lupus)

 

Au garrot : 60 – 90 cm

TAILLE

Longueur (sans queue) : 100 – 140 cm

 

Longueur de la queue : 30 – 70 cm

POIDS

30 – 50 kg

LONGÉVITÉ

10 à 13 ans (à l’état sauvage)

 

Pelage : Gris-brun jusqu’à gris-jaune avec des

 

nuances claires, garrot et dos plus foncés

ASPECT

Queue : Pendante et touffue, plus courte que chez

le chien (tout au plus jusqu’au jarret)

 

 

Constitution : Haut sur pattes, ligne du dos droite, cou robuste, tête

 

large avec des oreilles triangulaires, plutôt petites et en pointe.

 

Constitué principalement de mammifères de taille moyenne, mais aussi

RÉGIME ALIMENTAIRE

de petites mammifères, oiseaux, poissons, reptiles, amphibiens, fruits,

 

insectes et autres invertébrés

ORGANISATION

Meute composée d‘un couple, de jeunes loups et de louveteaux ; en

moyenne 7 animaux ; les jeunes loups quittent la meute à l’âge d‘un

SOCIALE

an ou de deux ans

 

 

Accouplement : Fin de l’hiver, début du printemps ; gestation : 62 – 75 jours ;

REPRODUCTION

mise bas: fin avril / début mai, entre 1 et 12 louveteaux,

 

en moyenne 4 à 6 louveteaux

COMMUNICATION

Langage du corps, mimiques, sons et odeurs

TERRITOIRE

150 – 350 km2 (en moyenne : 200 km2)

Commencez avec le client – trouvez ce qu'ils veulent et donnez-le leur.

Texte Odoo et bloc d'image
Odoo - Echantillon n°1 pour trois colonnes

 

CARACTERISTIQUES

Le loup appartient à la famille des canidés (Canidae) et est considéré comme l’ancêtre du chien. Cela explique la forte ressemblance entre le loup et certaines races de chiens telles que le berger allemand. Cependant, comparé au chien, le loup est plus grand et plus lourd. En Europe centrale, les loups pèsent en moyenne entre 30 et 50 kg, mesurent jusqu’à 140 cm en longueur (sans la queue) et jusqu’à 90 cm au garrot. Les femelles (louves) mesurent et pèsent en général 20% de moins que les mâles (loups).

Le pelage varie entre le gris-brun et le gris-jaune, souvent avec des nuances claires. Une caractéristique saillante est que le garrot et le dos sont foncés. Contrairement aux bergers allemands, chez lesquels la ligne dorsale est inclinée vers l’arrière, les loups ont une ligne dorsale droite et sont plutôt hauts sur pattes.

La tête large, avec de plutôt petites oreilles triangulaires, pointées vers le haut, est soutenue par un cou robuste. La queue est typiquement touffue et pendante, en général, elle ne dépasse pas le jarret. Les empreintes des pattes de loups sont difficiles à distinguer de celles d’un chien adulte. Cependant, idéalement, le loup pose les deux doigts antérieurs plus clairement vers l’avant que le chien.  

Les empreintes d’un loup adulte mesurent 7 à 9 cm en largeur et 8-10 cm en longueur. Un meilleur critère d’identification est la voie. Chez le loup, elle est très orientée vers le but et très rectiligne (économie en énergie), tandis que les chiens se déplacement plutôt en zig zag (dépensent plus d’énergie). Au trot  le loup pose ses pattes postérieures exactement sur les empreintes de ses pattes antérieures, la longueur d’une séquence de pas est comprise entre 130 et 180 cm. 

Tout comme le renard, le loup laisse souvent ses excréments a des endroits visibles, p.ex. sur des pierres, des troncs d'arbres, des sentiers ou au bord des chemins. Les excréments ressemblent à ceux des chiens, ils ont une épaisseur de 2,5 à 3 cm et mesurent plus de 20 cm en longueur. Ils comprennent des poils, des fragments d'os et parfois des sabots d'ongulés et des dents. L'odeur des excréments est musquée et est plus marquée que celle des chiens.

 


Odoo- Echantillon n° 2 pour trois colonnes

 

COMPORTEMENT SOCIAL ET REPRODUCTION

Les loups sont des animaux sociaux et vivent en communauté familiale (meute ou clan). Une meute est composée, en principe, d'un couple de loups (couple alpha) et de leur progéniture.

En Europe centrale, une meute comprend entre 5 et 8 loups, en moyenne 7. La femelle alpha est la seule louve de la meute qui se reproduit.

Elle élève les louveteaux avec l'aide des jeunes loups et louves âgées d'un an.

La période d'accouplement (rut) des loups se situe a la fin de l’hiver et au début du printemps; cependant les femelles ne sont fécondes que pendant 7 jours. La gestation dure entre 62 et 75 jours, la mise bas a lieu entre la fin du mois de mars et le mois de mai. Les louveteaux naissent dans un repaire ou une tanière, souvent une renardière ou un terrier de blaireaux à l'abandon, que les loups auront agrandi auparavant.

 La portée peut compter entre 1 a 12 louveteaux, mais comprend le plus souvent 4 a 6 louveteaux, qui pèsent chacun en moyenne entre 300 et 400 g.Les louveteaux naissent velus, mais aveugles, leurs yeux s'ouvrent après 11 a 15 jours, et ils sortent de la tanière pour la première fois après environ 3 semaines. A ce moment-la, ils peuvent déjà absorber de la nourriture solide, mais sont allaités au total entre 50 et 70 jours. La mortalité des louveteaux s'élève a 20% (Wotschikowsky 2015) et peut atteindre 80%en fonction de la disponibilité de la nourriture lors de la première année (Hespeler 1999).Après environ 1 an, la croissance du squelette est achevée et après 11 mois les louveteaux atteignent la maturité sexuelle, même s'ils se reproduisent souvent pour la première fois après 2-3 ans.

 Après avoir atteint l'age d'un an ou de deux ans, les jeunes loups quittent la meute ou sont chassés par leurs parents. A partir de ce moment commence la dispersion:les jeunes loups partent a la recherche d'un nouveau territoire et d’un partenaire pour se reproduire. En quelques semaines, ils peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres (jusqu’à 70 a 80 km par jour), en fonction de la densité de la population et de la qualité de I'habitat, avant de s'établir. La dispersion nécessite beaucoup d'énergie. Le loup doit chasser seul, entre souvent en conflit avec ses congénères et doit, en plus, traverser des voies de circulation avant de trouver le territoire qui lui convient. Tous ces facteurs expliquent la mortalité très élevée pendant la dispersion. A l’état sauvage, les loups vivent jusqu'à 10 à 13 ans. 

Odoo- Echantillon n° 3 pour trois colonnes

COMPORTEMENT À ADOPTER EN CAS DE RENCONTRE AVEC UN LOUP  

Le loup étant un animal très farouche, aperçu rarement, l’observation d’un loup à l’état sauvage peut être vécue comme un moment exceptionnel. Si la rencontre se fait à une distance sûre, cela peut être une très belle expérience dont il faudrait simplement profiter. Cependant, rencontrer un loup à quelques mètres de distance à peine peut conduire à une situation très anxiogène. Il convient de réitérer que, de manière générale, le loup évite l’homme, les rencontres sur des courtes distances sont rares, mais ne peuvent pas être exclues complètement. Il existe quelques règles à adopter en cas de rencontre avec un loup afin de ne pas provoquer l’animal de manière non-intentionnelle.

  • La règle la plus importante : ne jamais s’enfuir ou faire des mouvements brusques. La fuite déclenche l’instinct de chasse chez le loup et il se mettra à poursuivre le fuyard. Ce comportement est connu aussi chez les chiens domestiques : il est déclenché par l’instinct, même si pour les chiens, c’est plutôt dans le but de jouer.

• Les chiens domestiques doivent toujours être tenus en laisse dans des endroits habités par le loup. Les chiens non tenus en laisse, courant librement, peuvent être perçus comme des proies ou des concurrents.

• Ne jamais perdre des yeux le loup. Observer ses mouvements, sans le regarder droit dans les yeux, ce qui pourrait être perçu comme une provocation.

• Attirer l’attention du loup sur soi, en restant calme. Il s’agit de montrer au loup que l’on a perçu sa présence, mais que l’on n’a pas peur. Dans la plupart des cas, le loup se retirera.

• S’il ne le fait pas, reculer lentement et créer une distance respectueuse. En le faisant, on peut parler au loup, avec une voix posée.

• S’il se rapproche, il faut continuer à attirer son attention sur soi, en faisant de grands mouvements avec les bras et en faisant des appels, pour montrer à l’animal que l’on est grand et fort et que l’on n’a pas peur de lui. Si cela n’a toujours pas d’effet, l’on peut jeter des branches, des pierres, du sable (tout ce que l’on trouve) dans sa direction.

• Ne jamais se déplacer dans la direction du loup, il pourrait interpréter cela comme une provocation et attaquer. • Il ne faut pas essayer d’attirer des loups par de la nourriture (p.ex. pour faire des photos)